Gilles BOEUF

Professeur à Sorbonne Université, Président du Conseil Scientifique de l’Agence Française pour la Biodiversité

Quelle résilience entre Humanité et Biodiversité ?

Bien entendu, l’humain fait partie de la biodiversité mais il s’en est singulièrement« distingué», étant devenu la plus puissante force d’évolution sur notre planète. Nousnous proposons au cours de nos exposés de revenir sur la mise en place de l’humanitéau sein de la diversité des êtres vivants. La situation peut apparaître paradoxale, d’uncôté, des travaux très récents démontrent l’incroyable connectivité de tous les êtresvivants entre eux, y compris entre symbiotes et hôtes, et l’humain n’y fait pas exceptionet par ailleurs l ‘humain imagine de plus en plus se détacher grâce à sa technique durestant des autres espèces vivantes. Aujourd’hui, c’est l’accélération effroyable desimpacts des activités humaines qui nous préoccupe, ce que l’on appelle l’anthropocène –destruction des écosystèmes, pollution généralisée, dissémination de tout partout (la« roulette écologique »), surexploitation des stocks (forêts, pêches), et enfin bien sûr ceclimat qui change beaucoup trop vite et dans lequel nos activités sont massivementimpliquées. Nous réfléchirons sur les solutions à mettre en œuvre et qui sontindispensables afin que nous passions enfin de faber à sapiens !

Gilles Boeuf est Professeur à Sorbonne Université (Université Pierre et MarieCurie, UPMC), affecté à l’Observatoire Océanologique de Banyuls après avoir passé 20ans à l’IFREMER de Brest (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer).Gilles Boeuf est un spécialiste de physiologie environnementale et de biodiversité. Ila été Président du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), entre 2009 et2015. Il a également été professeur invité au Collège de France pour l’annéeuniversitaire 2013-2014, sur la Chaire « Développement durable, énergies,environnement et sociétés » et avait alors dédié son enseignement aux interactionsbiodiversité et humanité. Il a été deux années conseiller scientifique au cabinet deSégolène Royal, alors ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Il estaujourd’hui président du Conseil Scientifique de l’Agence française pour laBiodiversité. Il vient d’être nommé professeur consultant à AgroParisTech. Il a reçu en2013 la Grande Médaille Albert 1 er de Monaco pour l’ensemble de sa carrière, dédiéeaux mers et à l’océan.

Interventions

Dimanche 29 Mars
de 11h à 12h

Thématique : Biodiversité
Olivier SADRAN
Christine AUBRY
Menu