Le Grand Débat : environnement

“Quand est-ce que vous allez réagir ?” Un adolescent interpelle Macron sur l’environnement

400 participants, cinq heures d’échanges et un chef de l’État interpellé par des collégiens dans la salle des fêtes de Gréoux-les-Bains : Emmanuel Macron a appelé jeudi 7 mars à “aller plus fort, plus vite et plus loin” dans la transition écologique.

400 participants, cinq heures d’échanges et un chef de l’État interpellé par des collégiens dans la salle des fêtes de Gréoux-les-Bains : Emmanuel Macron a appelé jeudi 7 mars à “aller plus fort, plus vite et plus loin” dans la transition écologique, lors d’une nouvelle étape du grand débat national organisée dans les Alpes-de-Haute-Provence sur l’environnement, un thème jusqu’à présent peu abordé dans le grand débat.

Vidéo intégrée

Brut FR

@brutofficiel

“Puisque c’est l’argent qui nous a amenés à négliger l’écologie, vous pensez qu’on pourra acheter une nouvelle planète avec de l’argent ?”

Un collégien interpelle Emmanuel Macron lors du grand débat…

L’adolescent applaudi

“Je comprends l’impatience de la jeunesse”, a déclaré le chef de l’État, en répondant à des collégiens qui lui ont exprimé leur inquiétude sur un ton direct, rapporte BFMV. Sur l’écologie, “quand est-ce que vous allez réagir, puisque vous en avez le pouvoir ?”, lui a lancé Charlie, un adolescent applaudi par l’assistance. Emmanuel Macron, qui participait ainsi à sa dixième rencontre du genre, doit poursuivre l’exercice début avril, au-delà de la fin du grand débat prévue le 15 mars.

Vidéo intégrée

Ce type est fou

Il doit encore se rendre en Corse, en Bretagne, dans les Pays de la Loire et recevoir les élus des Hauts de France à l’Élysée. “Il y a deux mois, les milieux autorisés disaient : “Ce type est fou, ça ne marchera jamais, ça va capoter, ça va finir en caramel””, a déclaré le chef de l’État, dressant un bilan positif du grand débat.

Menu