COP25 Mieux produire pour mieux manger

On en parlera à Perpignan : mieux produire pour mieux manger

D’agriculture responsable, résiliente et “Cop compatible”, il sera bien sûr question au monde nouveau à Perpignan, dans une région, et un pays, agri-viticoles.

C’est Philippe Douste-Blazy qui est invité cette année à ouvrir la table ronde du monde nouveau sur l’alimentation et l’agriculture. L’ancien ministre français, aujourd’hui secrétaire général des Nations unies, lancera à Perpignan un fonds contre la malnutrition. Car selon le GIEC, le réchauffement climatique pourrait vite être responsable de 20 % de famines supplémentaires et multiplier les cas de malnutrition. Et toucher d’abord les enfants dont déjà 200 millions en sont victimes dans le monde. L’agriculture et l’alimentation impactées par un réchauffement qu’elles contribuent à créer… Voilà l’un des nombreux paradoxes de la crise climatique. Des solutions à mettre en œuvre pour y répondre seront avancées et débattues au cours de cette seconde édition du monde nouveau.

Nouveaux aliments

Le forum s’intéressera aussi aux conséquences du réchauffement climatique sur l’agriculture en général donc, et sur la viticulture en particulier. Où il sera question de cépages résistants et de banques d’ADN de la vigne. Il sera également question de consom’acteurs et de la responsabilité individuelle dans les changements indispensables des modes de consommation. Et de nouveaux aliments dans les assiettes occidentales : les insectes.

Frédérique Michalak

Menu