COP25 : les actions de la Région Occitanie

On en parlera à Perpignan, les actions de la Région Occitanie pour le climat

Engagée sur une trajectoire qui doit la mener à devenir «région à énergie positive» en 2050, l’Occitanie présentera ses actions à Perpignan en mars prochain.

Absente à Madrid pour cause de « notre Cop à nous, le salon Energaïa à Montpellier », explique la vice-présidente à l’Écologie, Agnès Langevine; la Région est néanmoins l’une des plus engagée dans le changement climatique. « Être à énergie positive en 2050 signifie qu’on couvrira les besoins énergétiques de la région : transports, bâtiment, activités agricoles et industrielles… par de la production d’énergie renouvelables sur le territoire », détaille Agnès Langevine. Pour ce faire, l’Occitanie s’est engagée à rénover 52 000 logements par an via un service public régional, pionnier en France, doté de 134 millions d’euros jusqu’en 2021.

Solaire, éolien, hydrogène

« Nous allons aussi multiplier la production d’énergie solaire par douze, l’éolien par cinq, développer les filières émergentes qu’est l’éolien flottant au large de Leucate-Barcarès et de Gruissan, et nous avons le Plan hydrogène vert axé sur les mobilités », ajoute la vice-présidente. Prochaine étape : ce 19 décembre avec le vote du « Plan arbre et carbone vivants ». « Ce Plan est là pour compenser les émissions de gaz à effet de serre incompressibles en protégeant l’existant, c’est-à-dire les vieilles forêts par exemple, et en plantant 230 000 nouveaux arbres, un par lycéen, d’ici 2021 », rappelle Agnès Langevine.

A Madrid, F. Michalak
Menu