Jour 4 – Une nouvelle journée à la COP 26 !

COP 26

Nos étudiants Sciences Po Toulouse nous parle de leur 4eme jour à la COP 26 !

La journée commença très tôt, départ de Larkhall à 7h03 pour une arrivée dans la COP26 vers 8H30.
A 9H nous avons assisté à la réunion YOUNGO, il s’agit de la coalition (dépendant de l’ONU) regroupant tous les jeunes sur la thématique du changement climatique. Nous avons découvert un réseau influent, structuré et dynamique.
Ensuite Chloé et Julie sont allées à la plénière d’ouverture sur le thème du jour : l’énergie. Nous avons écouté les discours des différents ministres de la transition des différents pays. Ils étaient globalement tous structurés comme suit : « c’est un honneur d’être ici », suivi de « bravo pour tout le travail déjà fait » puis « il faut vraiment que nous nous entendions à l’échelle internationale ». Ils étaient tous d’accord sur la nécessité d’établir des accords, sans en parler très concrètement. Le président de la COP, Alok Sharma, était présent et son discours d’introduction suivait la trame exposée ci-avant.
Nous avons ensuite quitté la plénière pour rejoindre une petite manifestation organisée par Friday for future Germany pour protester contre les mines de charbon qui polluent l’air, la biodiversité et détruisent les espaces naturels de certains villages. La manifestation s’est traduite par une photo de groupe qui fut très médiatisée puisque tous les médias étaient dans l’action hub à ce moment-là. Nous portions tous et toutes des croix jaunes, symboles de la lutte allemande contre les mines de charbon.
A 11H nous avons rejoint la coalition des jeunes européens à la COP fraichement créée pour sa deuxième réunion (EU-Youth Coalition). L’objectif de cette réunion était d’écrire un positionnement commun afin de porter notre voix jusqu’à la délégation Union Européenne et les délégations nationales qui la composent. Le deuxième objectif de cette coalition outre le lobbying, est de mener une action assez similaire à celle de Friday for future pour faire parler de cette coalition et de ses revendications notamment en matière d’éducation, d’écocide ou encore de pertes et dommages (Loss and damages).
Ensuite nous avons notamment mangé avec  le jeune représentant tunisien en charge des négociations sur le sujet ACE (Action for climate empowerment). Nous avons pu grâce à lui avoir un aperçu des négociations et des blocages de certains pays. Ainsi, la Gambie qui représente la coalition africaine, présentait le point de vue commun adopté par les pays membres, quand certains pays (Arabie Saoudite) sont intervenus pour réfuter ce point de vue préalablement accepté …
Après le repas, Chloé est allée à la Green Zone (zone accessible aussi au public extérieur) et a pu découvrir les nouvelles innovations en matière d’environnement comme une serre verticale intelligente. Toutes ces inventions restent très technologiques alors même que c’est vers la sobriété que les constations scientifiques nous poussent à nous tourner…
Pendant ce temps, Mathieu et Julie ont souhaité se rendre à une conférence de presse donnée par l’Union Européenne mais malgré leur avance, les « observer » n’étaient finalement pas accepté. Mathieu s’est donc rendu au pavillon de l’eau douce pour assister à une conférence sur les solutions inspirées de la nature. Ensuite, il a rencontré une gérante du fond vert rwandais, la responsable des relations publiques de l’Arabie Saoudite et une négociatrice des Etats-Arabes Unis. Julie s’est rendue au pavillon Résilience hub afin d’écouter un groupe d’intervenant.e.s s’exprimer sur la place des récits dans la transition post-2030. Elle a ensuite rejoint Chloé au pavillon France pour une conférence au sujet de l’hydrogène et de la possibilité de développer cette solution en France notamment grâce au programme transfrontalier entre la France, l’Allemagne et le Luxembourg. Jean-Yves Le Drian était présent à cette conférence.
Tous les trois nous sommes rendus une dernière fois dans les pavillons et avons rencontré une Brésilienne qui nous a fait savoir à quel point l’élection de Bolsonaro avait divisé le pays et eu un impact au cœur de la société brésilienne.
Nous avons ensuite pris le train pour rentrer à Larkhall où nous avons passé un agréable diner en compagnie de nos hôtes très attentifs à ce qu’il se passe à la COP.
Demain nous avons prévu de rencontrer Valérie Masson Delmotte le matin avant d’aller à la grande manifestation organisée par Friday for Future, notre hôte va peut-être se joindre à nous pour la manifestation !
Nous souhaitons vous remercier pour l’attention que vous portez à notre voyage, et espérons vous faire vivre un peu la COP à travers nos mots.
Chloé, Julie et Mathieu
Menu