François GEMENNE

Directeur de l’Observatoire Hugo à l’Université de Liège, enseignant à Sciences Po, membre du GIEC

Spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement et des migrations, François Gemenne est chercheur qualifié du FNRS à l’Université de Liège (Belgique), où il dirige l’Observatoire Hugo. Il est par ailleurs le co-directeur (avec Bastien Alex) de l’Observatoire Défense et Climat du Ministère des Armées (France), établi à l’IRIS. Il est auteur principal pour le GIEC, et enseigne également les politiques du climat et les migrations internationales dans plusieurs universités, notamment à Sciences Po Paris et à la Sorbonne.

Ses recherches sont essentiellement consacrées à la gouvernance internationale des migrations et du changement climatique. Il a beaucoup travaillé sur les déplacements de populations liés aux dégradations de l’environnement, sur les politiques d’adaptation au changement climatique, ainsi que sur les politiques d’asile et d’immigration. Il a effectué de nombreuses études de terrain : à La Nouvelle-Orléans après l’ouragan Katrina, dans l’archipel de Tuvalu, en Chine, au Kirghizstan, aux Maldives, à l’île Maurice et au Japon après la catastrophe de Fukushima.

Il coordonne actuellement deux importants projets de recherche européens : MAGYC, qui porte sur la gouvernance des migrations et la crise de l’asile, et HABITABLE, qui porte sur les migrations liées au changement climatique. Il a également coordonné le projet DEVAST, un des premiers projets internationaux consacrés à l’étude des conséquences politiques et sociales de la catastrophe de Fukushima. En outre, il a participé à de nombreux projets de recherches internationaux consacrés à ces questions, notamment les projets EACH-FOR, HELIX, EDGE, MISTY et MECLEP, dont il a été le coordinateur scientifique. 

Il a par ailleurs été le conseiller scientifique de l’exposition ‘Terre Natale, Ailleurs Commence Ici’ à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain, et a également été consultant pour diverses organisations, dont l’Organisation Internationale pour les Migrations (IOM), la Banque Asiatique de Développement (ADB), la Banque Mondiale, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) et le Gouvernement britannique. En 2010, il a reçu le Prix ISDT-Wernaers pour ses travaux de vulgarisation scientifique auprès du grand public.

Il a publié ses travaux dans de nombreuses revues, dont Science et Global Environmental Change, et est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont ‘On a tous un ami noir’ (Fayard 2020), ‘Géopolitique du climat’ (Armand Colin, 2009 et 2015), ainsi que deux atlas : un Atlas des Migrations Environnementales avec D. Ionesco et D. Mokhnacheva (Presses de Sciences Po et Routledge 2016) et un Atlas de l’Anthropocène, avec A. Rankovic et l’Atelier de Cartographie de Sciences Po (Presses de Sciences Po 2019).

Par ailleurs, il est directeur du domaine ‘Politiques de la Terre’ aux Presses de Sciences Po et président du Conseil d’Administration de l’ONG Climate Voices, qui cherche à relier les jeunes du Nord et du Sud autour des enjeux climatiques.

Intervention

Vendredi 1er octobre 
11h30

Thématique : Energies Renouvelables et Territoires intervenants 2021
Raphaël Dinelli
Florence Lambert
Menu