Interview Geoffrey Riberry

Geoffrey Riberry : le créathon du Monde nouveau est “une expérience humaine intense”

Geoffrey Riberry, chef de projet et designer produit au sein du Collectif Bam, décrypte les enjeux du Créathon et accompagnent les candidats. Passionnant et formateur !

Qu’est-ce qu’un Créathon ?

Il faut voir le créathon comme un grand rassemblement organisé visant à regrouper des projets en cours de développement afin de les faire évoluer à l’aide d’une équipe qualifiée. Durant le Créathon du Monde Nouveau les différents projets sélectionnés vont être challengés, conseillés. Ils vont évoluer, passer à l’échelle supérieure à l’aide de notre équipe de designers. Un Créathon est avant tout une expérience humaine collective où l’objectif principal est de faire évoluer et progresser leurs projets afin de pouvoir, dans un temps relativement court, permettre aux porteurs de projet de rendre viable leurs idées à travers des exercices, des phases de travail et d’échanges avec notre collectif. Pour résumé, un Créathon peut être assimilé à un booster de projets à travers une expérience humaine intense entre porteurs de projets et accompagnateurs.

Le Créathon du Monde nouveau joue la carte de la transition écologique. Est-ce inédit ?

C’est un sujet au cœur du débat actuel car l’heure est plus que jamais à l’action. Ce qui est inédit, c’est la manière dont le Monde Nouveau aborde cette transition. Il aspire à éveiller les citoyens que nous sommes tous face à l’urgence de la situation à nous mettant dans une position pro-active et en nous donnant les outils nécessaires afin que chacun puisse participer activement à cette transition. Que nous soyons chefs d’entreprise, salariés, étudiants ou même tout simplement enfants !

 

Pourquoi y participer ?

Participer au Créathon est l’unique chance de pouvoir porter un projet qui vous est cher et de vous faire épauler par les principaux acteurs de la transition en France. Les différents porteurs de projet, au-delà d’obtenir une grande visibilité ainsi que de potentielles opportunités professionnelles, pourront plus rapidement inscrire leurs projets au sein du territoire.

 

Comment les candidats doivent-ils aborder ce concours d’innovation ?

Les candidats doivent se sentir prêt à travailler dur dans un premier temps et à être rigoureux entres eux. Il s’agit avant tout d’un job d’équipe. ils doivent garder en tête que le Monde Nouveau est là pour l’aider, de par les conférences qu’ils proposent mais également aux travers des différents ateliers qui seront présents tout le long de ces trois jours. Ainsi ils devront rester à l’affût des différentes opportunités que le Monde Nouveau pourrait leurs offrir. Il s’agit ici de relever un défi et d’arriver à inscrire de nouvelles solutions écologiques au sein du territoire et ceci de manière rapide et efficace. Nous serons là pour les aiguiller mais bien avant tout pour les motiver et leur permettre d’atteindre leurs objectifs, tout ceci dans la bonne humeur bien évidemment !

 

Quelles questions essentielles doivent-ils se poser afin que leur dossier séduise le jury ?

Selon moi, la question principale que chacun doit se poser est : qu’est ce qui mérite d’évoluer ou d’être créer au sein de notre territoire national ou régional afin que cette transition écologique puisse se faire rapidement et qu’elle puisse également participer à la croissance de notre économie ? La transition doit impérativement être perçue comme créatrice d’économie et de valeurs afin qu’elle soit plus rapidement acceptée et adoptée par le plus grand nombre. Qu’apporte donc votre projet aux utilisateurs ? Au territoire et à l’économie ? Est-elle basée sur un besoin réellement identifié? Comment déployer cette solution de manière responsable au travers ce territoire ?

 

Comment le design peut-il aider à réussir son projet ?

Le design est, selon moi, tout d’abord une manière d’aborder un projet. Le design porte avec lui de nombreux outils et méthodes de travail permettant de regrouper, faire travailler ensemble tous les champs nécessaires à la bonne réalisation d’un projet. Ainsi le design permet d’avoir une vision transversale sur son projet, d’organiser une feuille de route claire et rigoureuse en y intégrant tous les paramètres nécessaires au bon déroulé de celui-ci. Au sein du collectif Bam nous nous efforçons de créer des outils qui permettent à tous d’aborder ce schéma de pensée très en amont de projets. Au fil des années nous avons pu accompagner un grand nombre d’entreprises ou de startups à concevoir leurs projets de toutes pièces, de l’idée jusqu’à son implémentation sur le terrain.

 

Dans le cas du Créathon du Mode Nouveau, que signifie “Prototyper ses idées” ?

“Prototyper une idée”, c’est l’action de réaliser physiquement son projet de manière schématique afin de mieux comprendre comment il s’inscrit dans son environnement. Cela permet de valider son fonctionnement suivant plusieurs critères esthétiques, fonctionnels, ergonomiques, etc. En faisant cela, les candidats pourront y relever certains aspects à améliorer autour de leur projet qu’ils n’auront sûrement pas pris en compte sans réaliser ce prototype.

Menu