Fonte des glaces : urgence

La fonte du glacier Thwaites fait craindre un “scénario catastrophe” aux scientifiques

Ce glacier gigantesque, de la taille de la Belgique, inquiète la communauté scientifique depuis qu’une énorme cavité a été repérée par la Nasa.

Ce glacier gigantesque, de la taille de la Belgique, inquiète la communauté scientifique depuis qu’une énorme cavité a été repérée par la Nasa. Il s’appelle Thwaites et il est connu jusqu’ici pour être l’un des plus vastes glaciers d’Antarctique occidental. Un bout de Pôle Sud qui semble aujourd’hui de plus en plus fragilisé par le réchauffement climatique. C’est en tout cas ce que révèle la Nasa dans un communiqué publié fin janvier et qui témoigne de la menace que représente la fonte de ce glacier.

Une cavité grandissante

De nouveaux éléments observés confirment en effet qu’une poche de 300 mètres de long s’est formée sur ce glacier majeur et qu’elle accélère semble-t-il la fonte générale de cette terre de glace. Cette cavité grandissante suspectée de traverser toute la largeur du glacier, permettrait ainsi à une eau plus chaude de s’engoufrer à l’intérieur du glacier, précipitant davantage encore sa fonte.

 

 

 

 

Blessé en profondeur, le glacier Thwaites vivrait donc ses dernières années, ou décennies. Le compte à rebours est en effet lancé selon le scientifique Eric Rignot, qui étudie de près le phénomène avec la NASA dans la mesure ou, selon lui, l’Antarctique ouest est condamné à disparaître.

Le scénario catastrophe

Autant dire qu’il sera difficile d’échapper au scénario catastrophe de la montée des eaux en raison de cette fonte des pôles. Selon les scientifiques, ce sont au moins 14 milliards de tonnes de glace qui auraient disparues avec la formation de cette cavité, le rendant responsable de 4 % de la montée globale du niveau de l’eau.

Quand il aura totalement fondu, le niveau de l’eau sur terre sera plus haut de 65 centimètres. Et si, comme le dit le scientifique français, c’est tout l’Antarctique ouest qui fond, il faudra craindre une élévation de plus 2 mètres du niveau de l’eau. Autant dire une catastrophe.

Menu