Crédit d’impôt

Transition énergétique : le crédit d’impôt maintenu en 2019

Vous avez engagé des dépenses pour des travaux d’économie d’énergie dans votre habitation principale ? Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Bonne nouvelle pour les ménages. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) a été maintenu jusqu’au 31 décembre 2019. Il est accordé sans conditions de ressources.

Ce dispositif fiscal permet de déduire de ses impôts une partie des dépenses engagées pour réaliser des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique dans son  logement principal, que l’on soit propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Le logement doit être achevé depuis plus de deux ans à la date du début des travaux.

Les travaux doivent être réalisés par l’entreprise qui fournit les matériaux.  Pour certains travaux, il faut que l’artisan ou l’entreprise du bâtiment détienne la mention RGE, c’est-à-dire Reconnu garant de l’environnement. Cela est valable pour l’installation d’une chaudière gaz à très haute performance énergétique, d’une pompe à chaleur (chauffage ou chauffage et eau chaude sanitaire) air/eau et géothermique ou pour les travaux d’isolation thermique. A noter que le crédit d’impôt s’applique aux dépenses payées jusqu’au 31 décembre.

Ce qu’il faut savoir

Depuis le 1er janvier, la liste des travaux éligibles a évolué. Le remplacement des fenêtres simples vitrage par du double vitrage a été réintroduit. Autre nouveauté : les dépenses pour la dépose d’une cuve à fioul ouvrent droit, cette année, au crédit d’impôt. Montant des dépenses : il est limité à 8 000 € pour une personne seule  et 16 000 € pour un couple sans enfant soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge.

Menu