Le Monde Nouveau à Perpignan

Perpignan, bientôt capitale du “Monde Nouveau”

La formule de ce forum inédit, qui se déroulera du 29 au 31 mars à Perpignan, a été présentée lundi 18 février à Paris.

ZOÉ CADIOT

L’idée peut sembler folle. Et pourtant, nombre de personnalités engagées, tels le président de la COP 24 Michal Kurtyka, le climatologue Jean Jouzel, l’aéronaute Bertrand Piccard, le réalisateur Cyril Dion ou encore l’écrivain Érik Orsenna, ont accepté de rejoindre l’aventure. Plus exactement de relever le défi “Monde Nouveau”, imaginé par Marie-France Marchand-Baylet, la vice-présidente du Groupe Dépêche et Éric Sotto, le cofondateur d’Akuo Energy.

À savoir : inventer tous ensemble et en trois jours notre avenir, “malmené par nos modes de vie moderne “. Dessiner d‘une certaine manière le monde de demain, un peu comme Le Petit Prince de Saint-Exupéry, quand ce dernier comprend que l’essentiel est invisible pour les yeux et que l’on est pour toujours responsable de ce que l’on a.

D’où la création d‘un concours d’innovation, ouvert à tous, baptisé le Créathon, qui sera la signature de la manifestation avec dix projets retenus. Mais attention, prévient Éric Sotto, “le monde nouveau n’est pas la fin de l’ancien. C’est avant tout le monde du bon sens”. C’est donc souvent ” un mixte de l’Ancien monde avec des technologies modernes “, ajoute l’entrepreneur, qui pointe l’importance des territoires et des initiatives locales. Comme l’atteste la transition agricole en Occitanie, devenue première productrice bio.

3 000 visiteurs attendus

Et c’est justement en prenant appui sur des actions phares comme celle de la région et de ses 5,8 millions d’habitants, que les deux initiateurs de la manifestation comptent séduire les 3 000 visiteurs attendus. Ces derniers pourront aussi bien assister à six grands débats thématiques (santé, énergie, mobilité…) et autres masters classes que découvrir 12 métiers du Monde Nouveau, qui peuvent paraître insolites. On pense ainsi à maître composteur, paléontologue de l’énergie ou encore permaculteur pour ne citer qu’eux.

 

DE PARIS, ZOÉ CADIOT

Menu