Faire de la planète notre quotidien

Faire de la planète notre quotidien

Agir pour la planète est-il réellement à la portée de tous les citoyens ? Nos petits gestes du quotidien influent-ils vraiment sur le ralentissement du réchauffement climatique ? C’est à ces questions que va répondre le forum Monde Nouveau qui s’ouvre vendredi 29 mars pour trois jours au palais des congrès de Perpignan. Par l’exemple d’abord en permettant à chacun de pouvoir penser, construire, éprouver, et même lancer, un projet en faveur de la sauvegarde de la Terre.

PHOTO BY NASA ON UNSPLASH

Solutions à portée de main

La fondation Akuo, partenaire de l’événement organisé par le Groupe Dépêche, développe, finance et construit déjà des centrales à partir d’énergies renouvelables, par exemple sur les toits du marché Saint-Charles, à quelques encablures du centre-ville de Perpignan. L’énergie verte, essentielle à un monde moins chaud, moins générateur de pollution et de gaspillage. “Nous allons montrer que les solutions existent et qu’il ne tient qu’à nous tous de nous en emparer pour changer le monde”, invite presque simplement le président d’Akuo Energy, Eric Scotto.

Les territoires, la bonne échelle

Changer le monde, c’est aussi changer ses habitudes. Pourquoi pas en sélectionnant les produits de son alimentation. Manger mieux, plutôt que manger plus. Cultiver, développer ou aider à développer les jardins, la permaculture. Le forum Monde Nouveau proposera des ateliers pour comprendre ces techniques et pouvoir apprécier la qualité des denrées qui en sont issues. Pour les privilégier, pour encourager aussi ceux qui se lancent dans la transformation – salutaire – de nos modes de consommation. Il n’est pas trop tard, mais il est grand temps : c’est le leitmotiv du Monde Nouveau, agir en responsabilité.

“Les territoires, c’est le bon endroit, la bonne échelle où les solutions doivent s’imaginer, où l’on peut trouver des consensus et la force d’agir collectivement”, résume Laurence Tubiana, directrice de la Fondation européenne pour le climat et qui sera à Perpignan. Un cri d’espoir alors qu’ici menace une marée noire et là sévit une sécheresse.

Modifier nos comportements, à notre échelle. Dans nos villes d’abord où les technologies numériques aident à repenser les déplacements, à améliorer la gestion de l’eau, de l’électricité. Utopie ? Montpellier ou Perpignan montrent déjà qu’une ère nouvelle est engagée. La smart city, la ville intelligente, prend le pas. “Avec les collectivités, nous agissons pour rendre la vie urbaine plus durable”, souligne Jean-Charles Decaux, président du groupe Decaux. Le mobilier urbain est nettoyé à l’eau de pluie ; l’utilisateur peut recharger son téléphone dans des abribus fournis en électricité verte. Réutiliser, recycler, les maîtres mots d’aujourd’hui. La Terre suffoque, le Monde Nouveau veut lui redonner du souffle.

 

MIDI LIBRE

Menu