Interview Jean-François Blanchet (BRL)

Jean-François Blanchet (BRL) : “Nous sommes des clim’acteurs”

Le directeur général de BRL, entreprise concessionnaire du grand réseau hydraulique de la Région Occitanie, explique son engagement pour le Monde Nouveau. Et détaille les multiples missions d’une société au carrefour de toutes les transitions énergétiques.

Pourquoi BRL est-il partenaire du Monde Nouveau ?

Nous sommes partenaires du Monde Nouveau parce que c’est une formidable initiative pour enfin prendre la mesure des enjeux de la planète et de notre territoire local, ici en Occitanie méditerranéenne. BRL veut agir, ici et maintenant, pour rendre des futurs possibles et souhaitables. Pour dessiner ensemble, collectivement, avec les citoyens, les entreprises et les collectivités, un monde qui soit plus efficient pour demain. Ce forum du Monde Nouveau créé par le Groupe Dépêche et porté par sa vice-présidente Mme Marie-France Marchand-Baylet constitue un rendez-vous inédit car il permet de créer de la solution collective et de l’agora. Il favorise aussi l’échange sur les enjeux de demain entre les entreprises de taille intermédiaire comme BRL, les grands groupes et les start-up.

Comment le Groupe BRL développe-t-il un Monde Nouveau ?

BRL est un acteur engagé sur des valeurs fondamentales : le sens de l’intérêt général, le respect de l’humain et de l’environnement. A travers une politique de responsabilité sociétale (RSE) ambitieuse, nous sommes mobilisés dans une triple transition : écologique, énergétique et digitale, pour rendre nos activités plus sobres en carbone, en eau, valoriser l’économie circulaire et les énergies renouvelables. Avec nos compétences d’aménageur, d’ingénierie et d’exploitant de services publics, nous proposons des solutions pour rendre les territoires plus résilients face aux défis climatiques.

Jean-François Blanchet (BRL) : “Nous sommes des clim’acteurs”

Nous l’appliquons sur différents plans. D’abord, nous l’appliquons pour nous-mêmes puisque nous sommes un consommateur d’énergie électrique pour nos stations de pompage. Nous consommons environ 70 gigawatt/heure d’énergie chaque année, mais nous sommes également producteur d’énergie renouvelables, notamment d’énergie hydro-électrique. Nous souhaitons aller plus loin car nous pouvons, le long de nos canaux, mettre en place des cellules photovoltaïques et produire de l’énergie verte.

Nous avons pour ambition, dans le cadre du projet REPOS 2050 (Région à énergie positive) de la Région, d’accentuer la production d’énergies renouvelables en installant entre 10 et 15 mégawatts. Cela, c’est être concret pour le territoire et pour les citoyens du futur. C’est aussi moins d’énergies fossiles à solliciter. Nous sommes également acteurs au travers des solutions d’ingénierie que nous proposons aux collectivités ou aux opérateurs d’électricité, notamment en matière d’études d’impact et d’études d’environnementales comme nous l’avons fait sur le site du Tréport en Normandie et de Noirmoutier en Vendée pour les éoliennes off-shore dont le projet est conduit par le groupe ENGIE.

L’eau est un enjeu majeur. Comment BRL agit-elle pour protéger cette ressource ?

BRL gère un réseau hydraulique qui alimente en eau potable les grandes agglomérations du littoral et dessert 70% des surfaces agricoles irriguées de ce territoire. Face au changement climatique, la Région, propriétaire de ce Réseau, nous a confié son extension, le projet Aqua Domitia. Vitrine du savoir-faire régional en matière de gestion durable des ressources en eau, nous accompagnons, à l’International, de nombreux programmes pour préserver et mettre en valeur les grands fleuves et lacs de la planète. Nous sommes des “clim’acteurs” !

BRL pourra-t-elle toujours irriguer une Occitanie aux températures toujours plus chaudes ?

Nous agissons dans le cadre d’une politique régionale globale qui encourage une gestion économe des ressources. Nous proposons des guides et des conseils pour mieux irriguer, réutiliser les eaux usées traitées, planter des végétaux plus résistants à la sécheresse. Pour BRL, c’est cela le Monde Nouveau : être en synchronicité avec ce qui fait débat et co-bâtir des solutions pour préserver une planète dont la finitude est acquise, face aux pressions démographiques et industrielles grandissantes.

Menu