Olivier Sadran, président de Newrest : “l’homme est la clé des progrès”

Olivier Sadran, président de Newrest : “l’homme est la clé des progrès”

Le président de Newrest livre la stratégie de son groupe face au développement durable.

Quelle est la stratégie du groupe Newrest, un des leaders mondiaux du catering multisecteur, en matière de développement durable ?

Depuis sa création, Newrest se préoccupe de la question du développement durable. Chacun dans l’organisation a son rôle à jouer, même au plus petit niveau, car il y a toujours des opportunités à saisir en matière de respect de l’environnement et des choix à faire en faveur du développement durable. Nous considérons que l’homme est la clé des progrès que nous pourrons faire en faveur de l’environnement, d’où l’encouragement que nous apportons à nos équipes et à nos fournisseurs pour la mise en place d’initiatives locales permettant de respecter la planète.

Notre présence dans 50 pays nous impose une adaptation forte aux cultures locales et au déploiement d’initiatives “sur mesure” dont nous faisons la promotion interne et externe. Nos actions mondiales sont regroupées autour de 5 axes principaux : achats respectueux, réduction de la consommation énergétique, sensibilisation autour du gaspillage alimentaire, réduction et valorisation des déchets organiques, recyclage : des huiles, du papier, des toners, des piles, lutte contre la pollution et préservation de l’eau.

Notre volonté est de sensibiliser nos clients, nos collaborateurs, nos fournisseurs en éduquant et mettant à portée de chacun des outils, des bonnes pratiques, des concepts techniques et marketing pour que chaque partie prenante soit acteur à son niveau, d’actions respectueuses de l’environnement. Dans le groupe, 9 pays sont actuellement certifiés ISO 14 001 : 2015, notre ambition est de doubler à 3 ans le nombre de pays détenteur de cette certification.

Les 32 000 collaborateurs du groupe élaborent chaque jour plus d’un million de repas. Quelle est votre politique dans le domaine du traitement et de la diminution des déchets ou du gaspillage alimentaire ?

Les collaborateurs du Groupe ont adopté plusieurs bonnes pratiques en matière de diminution des déchets et du gaspillage alimentaire : le tri sélectif, la pesée des déchets et leur valorisation, l’utilisation de matières recyclables à la place de plastiques, le recyclage des huiles usagées. La diminution des déchets et du gaspillage passe par un changement de comportement de chaque consommateur. L’éducation et la sensibilisation des jeunes générations sont clé pour gagner le combat de l’environnement. C’est dans ce sens que dans les écoles où nous opérons partout dans le monde, en complément de la nutrition et du “bien consommer” nous déployons des modules pédagogiques permettant aux enfants d’apprendre les bonnes pratiques environnementales telles que le tri des déchets, la lutte contre le gaspillage etc.

Le groupe Newrest privilégie son engagement social. Quels en sont les enjeux ?

Le principal enjeu est de multiplier les initiatives de coopération pour le développement des communautés locales. Dans chaque pays où nous sommes présents, notre groupe privilégie une démarche d’approvisionnement local en “circuit court” et crée des partenariats avec des coopératives de producteurs quand elles existent, s’impliquant ainsi dans la vie des communautés locales.

Partout dans le monde, nous privilégions le recrutement de personnel local et la promotion interne et assurons leur montée en compétences. Nous créons des partenariats avec les écoles formant à nos métiers et avons mis en place depuis 4 ans une pépinière de jeunes talents, cadres de demain, que nous envoyons aux 4 coins de la planète pour acquérir de l’expérience et accompagner la croissance de l’entreprise.

Menu